Patan

Publié le par CincoTierras

En cette veillée de Noël, lever à la première heure pour aller visiter toute la journée, la ville de Patan, ancienne cité royale.

 

L'autre nom de Patan est d'une sonorité très romantique: LALITPUR et signifie d'ailleurs La Cité de La Beauté.

 

A notre grand étonnement, les taxis n'ont pas l'air de vouloir nous y conduire à cette cité de la beauté ou alors à des prix largement au-dessus de la moyenne. Ca ne peut être dû au fait que nous sommes le 24 décembre car les Népalais, Bouddhistes ou Hindouistes de religion, ne fêtent pas Noël. 2-3 fois, on nous dit que c'est dû à ... un mot qu'on ne comprend pas ... finalement on en comprend le sens, il y a des manifestations estudiantines, les véhicules ne seraient pas trop autorisés à rouler? Bon, un taximan nous prend finalement en charge et ô bonheur, il n'y pas un chat sur la route si ce n'est des policiers.  Le trajet s'effectue en la moitié du temps que ce qu'il ne faut normalement (enfin normalement est parfois assez aléatoire comme terme ici, du moins pour le trafic).

 

On suit, comme nous l'avions fait à Kathmandu, une balade renseignée dans le guide mais elle nous plaît un peu moins. Par contre, quel bonheur d'avoir ce mouvement de 'grève' car les rues sont calmes, très calmes et pas un seul touriste à l'horizon. En fait, on croise très peu de touristes, c'est vraiment la basse saison (l'hiver) et cela nous convient à merveille.

 

Si la découverte de Patan ne nous a pas laissé de souvenirs impérissables, nous avons adoré son Dubar Square. La place est plus petite que celle de Kathmandu, plus calme aussi. Une réelle harmonie se dégage, harmonie entre les édifices et surtout harmonie des couleurs, le tout dans les tons bruns (bois foncés) et brique. Petit à petit, on commence aussi à apprivoiser les 2 religions qui ont l'art de se côtoyer et de se mélanger, à reconnaître les Dieux et leurs incarnations, à comprendre la significations de statues, monuments, temples et autres stupas, ce qui donne bien évidemment une toute autre dimension à nos visites.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article